Logo Anthogyr
Logo Axiom

Cas cliniques


Dr Philippe

COLIN

Montpellier - France


M. Fabio

LEVRATTO

Laboratoire à Monaco

Implant Axiom® BL, Bone Level et pilier inLink® :

intérêt dans le cadre d’une réhabilitation étendue

Patiente de 53 ans, en bonne santé. Consulte suite à la mobilité de ses dents résiduelles. Demande fonctionnelle et esthétique. Ne veut pas de prothèse amovible. Parodontite chronique sévère évoluant dans un fort contexte prothétique sur un terrain génétiquement prédisposé sans facteur de risque notable. Traitement pluridisciplinaire proposé.

1- Situation à la première consultation : Perte de DV postérieure et absence de contact antérieur par interposition linguale et protrusion.

2- Panoramique pré-opératoire.

3- Wax up résultant de l’analyse esthétique.

4- Insertion d’un bridge transitoire lors de l’avulsion des dents irrécupérables. Ce bridge permet de respecter le temps de cicatrisation des greffes sous-sinusiennes, puis celui de l’obtention de l’ostéo-intégration. Il repose sur 17, 13, 11, 21 et 23. Hormis 17, elles seront extraites lors de la mise en charge.

5- Implant Axiom® BL, Bone Level/PX en place secteur II. Les blocs corticaux sont visibles 6 mois après greffe.

6 – Vis de cicatrisation secteur II.

7- Vis de cicatrisation 4 mois après leur insertion.

8- Etat des tissus mous à la dépose des vis secteur II, juste avant l’insertion des piliers inLink®.

9- Des cylindres provisoires angulés à 25° sont choisis afin d’orienter en palatin les puits d’accès au verrou. Un nouveau bridge temporaire sera conçu. Il représente le prototype de la prothèse finale.

10- Emergence palatine des puits d’accès aux verrous secteur II. Sur 26, l’angulation n’est pas suffisante pour une émergence totalement palatine, et de fait une émergence droite occlusale sera choisie pour la prothèse finale.

11 – Pilier inLink ® antérieur et gestion des alvéoles
d’extraction des incisives et canines.

12- Second bridge transitoire sur pilier inLink®.

13- Intrado du bridge en résine. Les verrous inLink® d’essayage sont encore en place

14- Transferts d’empreinte en place. Des piliers inLink® de plateforme 4,8 mm ont été choisis en postérieur et de 4 mm pour 12 et 22. Les transferts seront solidarisés avant empreinte avec un polyether.

15- Modèle de travail avec les analogues. Le positionnement du bridge transitoire sur ce modèle a permis de le valider, mais aussi d’enregistrer les profils d’émergences, les contours vestibulaires et palatins et de faire le montage sur articulateur.

16- Wax issu des clefs en silicone du bridge transitoire. Ce n’est, entre autre, que lorsque le positionnement du bord libre des incisives est fixé ainsi que le plan esthétique frontal que le prothésiste peut s’exprimer.

17 – : Conception CAD de l’armature Simeda® : les puits de vissage en jaune et les axes implantaires en bleu montrent l’angulation des puits de vissage

18 – Bridge full Zircone Simeda ® . Les puits d’accès aux verrous sont orientés en palatin avec une angulation de 25° sauf sur 12, 22 et 26.r.

19- Vue occlusale des piliers inLink® avant insertion du bridge.

20 – Bridge terminal. Seules les faces vestibulaires sont émaillées. Les faces palatines et occlusales sont en full Zircone. Ce bridge représente la réplique quasi exacte du wax prévisionnel.

21- Radio panoramique en fin de traitement. Des rétro-alvéolaires confirment la stabilité de l’os au col implantaire.

22- Sourire de notre patiente en fin de traitement qui s’est échelonné sur 2 années.

Conclusion

Ce traitement pluridisciplinaire a nécessité une étroite collaboration entre praticien et prothésiste. Les innovations constantes issues de l’industrie simplifient certaines étapes en nous apportant des solutions fiables. Ici, la mise en œuvre de la connexion à plat inLink® associée à un puits d’accès angulé au verrou de fixation permet de déporter les trous sur les faces palatines, hors des zones occlusales fonctionnelles. Il s’agit d’une réelle avancée clinique lorsque la trajectoire implantaire est vestibulée.